Lancer de dés et système de combat

Règles et fonctionnement du jeu
Avatar de l’utilisateur
Mystères de Poudlard
Maître de Jeu
Messages : 1304

Lancer de dés et système de combat

  • Citation

Message par Mystères de Poudlard » 02 août 2020, 09:57

Le topic ci-dessous vous présente les différentes situations au cours desquelles on est amené à lancer un dé, ainsi que le cas particulier du système de combat.


1- Système de combat

Un combat est divisé en Tour, qui représente 5sec In Game. A chaque tour, le personnage doit déterminer deux choses:
- son Action, cela correspond au sort qui choisit de lancer ce tour-ci.
- sa Réaction défensive, qui correspond à la manière dont il va réagir au potentiel sort offensif adverse.

Il possède un pull de dés (déterminés à l'avance par sa FM, sa maîtrise des disciplines utilisées, son don etc) et il doit les répartir entre ces deux possibilités. Pour le système de combat, il est question de dés à dix faces, symbolisés d10.

Exemple : Alice est en 3ème année. Elle a 43 de FM, ce qui donne +4 dés (1dé/10FM). Le joueur a donc un pull de 14 dés (pull de base est de 10). Le personnage lance un Locomotor Mortis et choisit d’esquiver. Le joueur divise ses dés, 9 pour l'Action, 5 pour la Réaction.

La maîtrise d'une matière, symbolisée par les PM du personnage, entre en considération dans la réussite. Plus la discipline a été travaillée, plus le personnage sera à même d'utiliser ses sorts/figures à leur plein potentiel dans une situation de stress. C'est pourquoi les PM apportent un bonus de +1 tous les 5 points. Atteindre 100 PM dans une matière accorde également un dé supplémentaire lorsqu’elle est sollicitée.

Exemple : Alice a sensiblement délaissé les Sortilèges (38) mais est excellente en Vol/Acrobatie (55). Elle a donc +7 à l'Action et +11 à sa Réaction défensive. Ces modificateurs sont additionnés aux résultats des dés. Une fois lancés, ils donnent 50 et 40, auxquels le joueur ajoute les bonus de PM. Ainsi, l’Action d’Alice a un score de 57, tandis que sa Réaction a un score de 51.

Son adversaire lors de ce duel au club est Berny, un garçon de sa classe. Ce dernier a une FM de 32, plus habitué à la chaleur de sa Salle Commune qu’aux dangers des souterrains. Cependant sa maîtrise de la DCFM et des Sortilèges est indéniable, pour lesquels il a respectivement 52 et 58 PM. Il choisit d’utiliser un sortilège de Désarmement. Pour se protéger, un Protego Mageia fera l’affaire. Le joueur choisit la prudence et des 13 dés de son pull (10 + 3 de la FM) il n’en alloue que 5 à l’attaque.
Il jette donc son Action : 5d10 + 10 = 39; et sa Réaction : 8d10 + 11 = 62

Exemple : Une fois que chaque personnage a sa valeur d’Action et de Réaction, le MJ interprète les résultats d’Action offensive contre Réaction.
Le garçon pare habilement l’attaque d’Alice (57 contre 62) quand le sortilège de Berny sera facilement esquivé par la jeune fille (39 contre 51). Statu quo. Les deux adversaires s’observent de courtes secondes avant de reprendre l’échange.


Lorsque un personnage souhaite utiliser un sort dont la réussite ne dépend pas d’une réaction défensive adverse, il doit réussir un score d’attaque supérieur à la moitié des PM requis pour lancer le sort.

Exemple : Berny a l’idée de se cacher derrière un nuage de fumée. Pour ça il connaît le Fumireas. La conjuration n’est pas sa spécialité mais il se sait capable de l’exécuter. Ce sort nécessite 30 PM pour être lancé, ainsi pour le lancer correctement Berny doit réussir un score d’au moins 16 (supérieur à la moitié des PM requis). Dans le même temps, en lançant ce sort, il décide de se reculer et se mettre à plat ventre, espérant par la suite atteindre les pieds de son adversaire sans être lui-même une cible facile.


Certaines actions entravent la concentration d’un personnage sur le combat, et de ce fait coûte des dés pour être exécutées. La perte de dé est lié au mouvement du personnage, à ce qu’il fait durant le Tour, au delà de l’Action et de la Réaction à la différence des malus/bonus (vus plus bas) qui eux dépendant de la situation du personnage à un instant T.

Exemple : Se mettre à terre est une action qui peut faire perdre de précieuses secondes de réaction à Berny. Pour symboliser cela, effectuer cette action lui coûte 3 dés. Ainsi, pour ce tour, le joueur ne dispose que de 10 dés à répartir (13 - 3). Il choisit de lancer 3 dés pour son Action et 7 pour sa Réaction, disposant de 32 PM en Transfiguration, et 36 PM en Vol/Acrobatie.
Action : 3d10 + 6 = 20: Réaction : 7d10 + 7 = 41. Alice pour sa part, avait décidé de miser cette fois sur une défense solide, n’ayant pas prévu le mouvement de son adversaire, sa valeur d’Action est de 37.
Berny parvient donc à exécuter son Fumireas (la valeur de son Action (20) étant supérieur au seuil (16)) sous le regard stupéfait d’Alice qui, avant de voir disparaître totalement son adversaire, lance un Locomotor Mortis. Cependant la précision de la fillette laisse à désirer et la trace de son sort se perd dans la fumée.


Les situations en combat évoluent très rapidement. Etre sous l’effet d’un sortilège d’entrave, la volonté de jouer avec l’environnement, les conditions météorologique, se relever après avoir été propulsé à terre, il existe une multitude d’éléments qui peuvent accorder bonus ou malus durant un affrontement. Ils sont intimement liés au contexte et ne peuvent faire l’objet d’une liste exhaustive. Ils sont accordés par le MJ.

Exemple : Etant caché par son écran de fumée, le fait d’être à terre est un avantage pour Berny. Mais il le sait, dès que la fumée sera dissipée, ou qu’Alice se déplacera assez pour avoir un meilleur angle de vue, son avantage sera l’instrument de sa défaite. Mais pour l’heure, Alice ne connaît pas son emplacement ni sa position exact, et a donc un sérieux malus pour toute Action offensive dans ces conditions. Berny aussi a un malus pour toucher, considérant qu’il ne peut viser ici que les pieds de son adversaire, ainsi qu’un énorme malus pour esquiver ou parer dans ces conditions.


A présent, chaque personnage décide du déroulement de son prochain tour, en fonction de ce qu’il sait et ce qu’il voit.


Alice, persuadée que son adversaire ne fait que gagner du temps, se prépare à esquiver une attaque sortant de la fumée mais décide tout de même de tenter une offensive à l’aveugle. Après tout, Berny devra faire de même, pense-t-elle. Ce dernier, au contraire, décide de jouer le tout pour le tout, et ne prend pas la peine de penser à sa défense. Il doit mettre un terme à ce combat maintenant, avant que la situation ne devienne catastrophique pour lui. Il remarque que le nuage commence déjà à se dissiper.

Le joueur d’Alice divise son pull de dé en parts égales, 7 pour l’Action, son Locomotor Mortis, et 7 pour sa Réaction, une esquive.
Action : 7d10 + 7 = 40. Le MJ a décrété auparavant que le malus au toucher est de 30, ce qui donne une valeur de 10 pour l’Action d’Alice.
Réaction = 7d10 + 11 = 52

Le joueur de Berny, lui, mise à nouveau sur son sortilège de désarmement qui mettra fin au duel. Confiant dans son camouflage, il place ses 13 dés dans son Action.
Action : 13d10 + 10 = 65. Le MJ pose un malus de 10 au toucher, pour un résultat de 55.
Réaction : 0d10 = 0


Malheureusement pour le garçon, l’éclair lumineux traverse l’écran de fumée et trouve par hasard son mollet, paralysant ses jambes. Dans le même temps, son propre sortilège n’est pas esquivé à temps par la fillette, qui lâche sa baguette. Berny est vainqueur.


2- Système d'opposition de FM

Hors d’un contexte de combat, lorsque le succès d’une action dépend de la FM de deux intervenants, on utilise le système d’opposition de FM (appelé “Jet de FM”).

Exemple : Guillaume veut désenchanter le journal intime de Victoria pour le lire. Cette dernière a scellé magiquement l’ouvrage pour se prémunir des curieux. Ainsi, Guillaume va utiliser un sort pour retirer l’enchantement lancé par la jeune fille. Il n’est pas dans une situation de conflit, mais ses chances de réussite dépendent de la force des deux protagonistes.

L’initiateur lance un d100. A la base, il doit battre la valeur 50 pour parvenir à gagner. Cependant ce seuil va être pondéré selon la différence de FM entre les deux individus. Il faudra ajouter au seuil la différence entre la FM du lanceur et celle de la cible.

Exemple : Guillaume lance un Finite Incantatem sur le journal. Sa FM est de 64 quand celle de Julia, lorsqu'elle a enchanté l'objet, est de 76. Ici il y'a une différence de 12 entre les deux FM, au désavantage du garçon. Ainsi, on additionne au seuil la différence.
50 + 12 = 62.

Pour que son sort réussisse, le joueur de Guillaume devra battre 62 sur son d100.



3- Réussite automatique des sorts non stressés non opposés

Lorsqu'un joueur souhaite lancer un sort dans une situation où son personnage ne subit pas de stress et dont la réussite ne dépend pas d'une opposition, on considère que sa réussite est automatique.

Exemple : Lancer un Caedis pour couper une plante pendant une balade, enchanter un gâteau etc.


4- Dé 100 contextuel

Si une action n'est pas de combat, que sa réussite ne dépend pas d'une opposition, et que malgré tout sa réussite n'est pas assurée, le joueur la résout à l'aide d'un d100. Le seuil est fixé par le maître du jeu, et dépend pleinement de la situation.

Exemple : Jet de perception, d'endurance, d'équilibre etc.

Avatar de l’utilisateur
Scénarium
Tyran retraité
Messages : 1138

Lancer de dés et système de combat

  • Citation

Message par Scénarium » 02 août 2020, 20:10

Pour réaliser une action de combat, (voir 1. ci-avant), il vous faut aller sur le menu dédié à cela. Il est accessible en bas de chaque page du forum.

+
Image


Le menu n'est accessible que pour les fiches de personnages validés. Il vous est aussi activement recommandé d'effectuer un /register avec le bot sur discord, faute de quoi, vous n'accèderez pas aux résultats de vos jets de dés.

+
Image


Le menu s'articule en 5 parties distinctes.
  • (1) vous rappelle le nombre de dés que vous pouvez lancer avec votre FM. Si vous bénéficiez d'un dé supplémentaire accordé par votre MJ (ou un malus au nombre de dés), impactez le à votre nombre de dés.
  • Répartissez entre (2) et (3) le nombre de dés dont vous disposez à (1). Dans l'exemple ci-après, le personnage dispose de 11 dés et choisi d'en placer 8 en attaque et 3 en défense. Les bonus supplémentaires (comme les compétences ou dons obtenus par vos PM) sont calculés automatiquement et n'ont donc pas à être renseignés.
  • Si vous souhaitez ajouter des détails (comme le nom de votre cible par exemple), vous pouvez l'indiquer dans (4) et (5).
  • Indiquez dans (6) et (7) les sortilèges que vous réalisez. (Notez que vous pouvez sélectionner "Esquive" pour faire valoir votre compétence de "Vol et Accrobatie".
  • Appuyez sur envoyer.
Une fois votre requête envoyée, le bot sur discord vous enverra le résultat de vos dés par MP. Les Maître de jeu reçoivent aussi une copie de ce message pour pouvoir vous masteriser.
Les dés explosifs sont marqués par un point d'exclamation.

+
Image

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité